The Staggering Sword : La Renaissance

Le retour de l'épée élémentale de la foudre !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Script de Sonic X

Aller en bas 
AuteurMessage
Imago
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 28
Mot aux membres : : Pressez-vous de rire de tout de peur d'être obliger d'en pleurer.
Date d'inscription : 03/02/2005

MessageSujet: Script de Sonic X   Jeu 21 Avr - 18:43

Chapitre 15: L’arrivée de Sonic

Eggman prépare son générateur de Chaos. Il ne lui reste plus qu’a placer l’émeraude rouge dans la machine et la mettre en route.
DECOE : Dr.Eggman, Sonic a pénétré dans votre base et ses amis sont justes à l’extérieur.
EGGMAN : Pourquoi se met-il toujours en travers mon chemin ?
CREAM : C’est parce que vous ne pensez qu’a faire le mal,
vous le savez bien ! Au lieu d’aider les habitants de ce monde, vous ne pensez qu’à les éliminer !
CHESSE : Pas bien !
EGGMAN : Et je réussirais ! Lorsque j’aurais placé la dernière émeraude dans la machine, j’aurais une puissance sans limite ! Et je vous réduirai tous en cendres !
CREAM :Sonic ne vous laissera pas faire !
EGGMAN :Il ne viendra pas ici ! Mes portes sont blindées, il ne pourra pas les casser si facilement…
Tout à coup, Sonic usant de son Sonic Boom détruit la porte.
CREAM :Sonic !
EGGMAN :Sonic…Tu te crois très fort !
Eggman se dépêche de placer l’émeraude rouge et prend un bouton en main.
EGGMAN :Regarde, Lorsque j’aurais pressé ce bouton, je serai tout puissant.
SONIC :Donc, ce que je dois faire, c’est vous éloigner de ce bouton.

Soudain, un robot prend Sonic en chasse. Sonic s’arrête devant le générateur de chaos. Le robot s’apprête à tirer.
EGGMAN :Non ! Non !
Le robot tire mais Sonic était déjà devant Cream pour la libérer.
EGGMAN :Regarde, je vais presser le bouton ! Quoi ! Ma machine ! Tu l’as cassée !
La machine explose formant une énorme sphère blanche engloutissant Sonic, ses amis, Eggman et ses robots.
AMY :Qu’est ce que c’est ?
KNUKCLES :La machine à chaos de Robotnik.
Sonic se réveille dans le noir complet et voit deux lumières arriver sur lui, ce sont des phares. Sonic se trouve au milieu d’un carrefour de Station Square entouré d’humains.
SONIC : Où suis-je ? Ces créatures, C’est quoi ?
Deux policiers arrivent sur la route devant Sonic.
POLICIER :Ce hérisson n’est pas un malin, on a pas idée de se planter au milieu d’un carrefour.
La police tente d’attraper Sonic mais celui-ci a déjà foncé en direction de l’autoroute. L’alerte est donnée. Deux policiers dans une voiture voient Sonic sur leur pare-chocs.
SONIC :Je ne sais pas où j’ai atterri, mais ils ont des engins qui se traînent ici !
Et il se remit à courir, semant en quelques secondes la voiture.
POLICIER 1 : Euh ! Juste une question, on est à combien ?
POLICIER 2 : A 120 km/h.
POLICIER 1 : Je vois.

Ils lancent un appel vers le commissariat.
POLICIER 2 : On l’a perdu de vue ! C’est un avion de chasse qu’il faudrait pour le suivre.

CHEF DE LA POLICE : Je me réjouis, cela faisait longtemps qu’on attendait un défi digne de ce nom, en piste !
Le chef suivi de deux policiers tous en tenue pour Formules 1 montent dans leurs voitures de course.
Bientôt, ils rattrapent Sonic et s’arrêtent ainsi que le hérisson.
CHEF :Attend, nous : la patrouille d’intervention rapide (P.I.R)souhaitons conclure un marché avec toi. L’autoroute s’arrête là bas, faisons la course jusqu'à là, si tu me bats, tu pourras t’échapper. Alors tu jettes l’éponge ?
Sonic fit un sourire.
CHEF :Non, toi tu as du cran. Alors place à l’action !
La course commence.
CHEF :J’espère que ce sera une belle poursuite et qu’on ne le captura pas trop vite.
SONIC :Ils sont moins lents que les autres ! Tant mieux !
Sonic se met à les narguer en courant en marche arrière.
CHEF :Tu l’auras voulu ! Super Nitro !
Il dépasse Sonic. Il est à 1000 km/h
CHEF :il est fait comme un rat ! Pour m’échapper, il faudrait qu’il franchisse le mur du son.
Sonic accélère et franchit le mur du son.
CHEF :Il l’a fait ! Il est supersonique ! Il n’y a que les avions qui peuvent…
POLICIER :Chef, vous arrivez au point D !
La Formule 1 sort son parachute et s’arrête juste à temps.
Sonic est passé derrière l’autoroute et survole une ville.
SONIC :Ce que c’est beau toutes ces lumières ! On s’amusait bien tous les deux, dommage qu’il ait abandonné. Mais bon, on ne peut pas passer tout son temps a jouer.
Il survole une piscine surplombée d’une maison.
SONIC :Oh ! Une piscine ! Alors là, ça craint ! Nooon !
Il plonge dans l’eau en un bruit intense.
Dans la maison, un jeune garçon d’environ 12 ans se réveille, regarde par la fenêtre. Voyant Sonic se débattre en vain pour sortir, il court vers son jardin et plonge dans l’eau. Il attrape la main de Sonic et le remonte à la surface, sur l’herbe.
CHRIS :Ca va mieux ?
SONIC :Oui, grâce à toi.
CHRIS :Mais tu parles ! C’est incroyable ! Tu parles !
SONIC :Ben oui, comme tout le monde.
CHRIS :C’est dingue ! Moi j’appelle Chris, et toi ?
SONIC :Je m’appelle Sonic, et oui, je suis Sonic le hérisson bleu.

Chapitre 16: Zone 99

Sonic et Chris rentrent dans la maison.
Le lendemain, la mère de Chris appelle celui-ci, elle est actrice :
MERE :Je suis désolé mon poussin mais le tournage a été retardé à cause de la pluie. Je ne rentrerai pas avant la semaine prochaine. Je t’ai envoyé un cadeau.
CHRIS :Merci maman, mais, j’ai honte, je ne sais pas si je mérite que tu me gâtes autant que ça.
MERE :Ah bon ! Et pourquoi ?
CHRIS :Parce que je t’ai désobéi. Tu m’as fait promettre de ne jamais sortir la nuit et de ne jamais m’approcher de la piscine si j'étais seul.
MERE :Comment ? Tu es allé te baigner cette nuit ?
CHRIS :Non, en fait, c’était pour aider quelqu'un : un gros chat qui était tombé dans la piscine.
Sonic écoutait d’un air méfiant.
MERE :Un chat ? Mais cela prouve que tu as bon cœur, en revoir mon lapin, à bientôt.
Chris raccroche et Sonic s’assit à côté de lui.
SONIC :Un gros chat ? Est-ce que j’ai une tête de chat ?
CHRIS :Non, mais j’ai dû improviser. Elle ne m’aurait jamais cru si je lui avais parlé de toi.
SONIC :Je ne vois pas pourquoi.
CHRIS :Parce que tu n’es pas un hérisson ordinaire : Tu parles, tu es bleu et tu es cinq fois plus grand qu’un hérisson ordinaire. Les autres sont tout petits.
SONIC :Ah...Bon ?
Le téléphone sonne, Chris décroche. C’est son père.
CHRIS :C’est toi papa ?
PERE :Oui, bonjour mon grand. Je viens d’avoir ta mère au téléphone, elle m’a dit que tu avais repêché un chat dans la piscine cette nuit. C’était très courageux de ta part mais cela aurait pu mal se finir.
CHRIS :Je n’ai couru aucun risque, moi contrairement au chat, je sais nager. Heureusement que j’étais là.
PERE :Je suis quand même inquiet.

CHRIS :Je ne suis pas seul, il y a Ella, Edouard et grand-père. Tu es au bureau ? Tu as beaucoup de travail ?
PERE :Oui, je suis débordé. Je vais te laisser. Je ne pourrais pas rentrer ce week-end mais je pense très fort à toi.
CHRIS :Moi aussi. En revoir papa.
Sonic fait un sourire néfaste. Il n’aime pas être considéré comme un chat.
CHRIS :Au fait, tu n’as rien mangé depuis hier. Que prends-tu au petit-déjeuner d’habitude ?
SONIC :Creuse-toi un peu la tête. Que mange un hérisson ?
CHRIS :J’ai fait des recherches et, je t’ai préparé cala.
Il lui donne une gamelle contenant des croquettes pour chat. Sonic goûte.
SONIC :C’est quoi cette horreur ? Tu veux m’empoisonner ou quoi ?
CHRIS :Je sais qu’il existe de la nourriture spéciale pour hérisson mais il était écrit que les pâtés pour chat pouvaient faire l’affaire.
Sonic jette la gamelle et saute sur un arbre.
SONIC :Je vais me chercher à manger et je reviens.
CHRIS :Non, tu ne peux pas aller en ville ! Viens !
Sonic le suit et s’installe avec lui dans le canapé en mangeant des chips. Ils regardent les informations qui parlent de Sonic.
Le grand-père de Chris arrive dans le salon.
GRAND-PERE :Tu as entendu les nouvelles, Chris ? Une sorte de robot aurait mis en échec toutes les forces de police.
Soudain, il aperçoit Sonic. Chris tente de le cacher mais Sonic ne se laisse pas faire.
GRAND-PERE :Bleu…Avec une tête de hérisson.
Il sort un tournevis.
GRAND-PERE :Je veux voir comment il fonctionne. Mais…Reviens ici !
CHRIS :Grand-père…Arrête ! Il est vivant. Ce n’est pas une machine.
La télévision montre Cream et Chesse emportés par la police.
SONIC :C’est Cream et Chesse ! Je dois les aider !
Il commence à courir à l’extérieur.
CHRIS : Tu sais où les chercher ?
Sonic s’arrête et revient.
SONIC :Non…
Après un rapide coup de fil :
GRAND-PERE :La police vient d’effectuer le transfert dans la zone 99. Une base militaire.
SONIC :C’est quoi ?
CHRIS :C’est un endroit où on construit des chars, des armes.
SONIC :Un peu comme le docteur Robotnik…
GRAND-PERE :Certains pensent que vous êtes venus nous envahir. Mais je vais t’aider à retrouver tes amis.
CHRIS :D’accord mais je viens aussi.
Ils cheminent à travers le désert en voiture.
SONIC :On se traîne ! Si j’y étais allé tout seul, mes amis seraient déjà libres !

GRAND-PERE :Tient, prend ça.
Il tend un détecteur infrarouge à Sonic.
GRAND-PERE :La base est truffée de détecteurs infrarouges, avec ce casque, tu les repéras.
Sonic saute de la voiture et pars à toute vitesse en direction de la base après avoir mis le casque.
SONIC :Merci ! A plus tard les amis !
GRAND-PERE : C’est vrai, qu’à côté, on se traîne avec cette voiture. Allez ! Roulez jeunesse !
Il accélère. Plus loin, dans la base…
CREAM :Laissez nous sortir ! Que comptez vous faire de nous ?
Plus loin, Sonic est arrivé à la base. Il saute dans le conduit d’aération et finit par arriver devant la pièce où des scientifiques étudient Cream et Chesse. Soudain, les lumières s’éteignent et le système électrique ne fonctionne plus car des minis-avions en papier de verre envoyés par Tails se sont plantés dans les câbles. Sonic saisit cette chance : Pendant que les humains ont le dos tourné, il va délivrer Cream et Chesse.
CREAM :Merci…
Trop tard, les hommes se retournent mais Sonic et ses amis sont déjà partis dans la base obscure mais les humains sont en train de réparer les câbles. Les caméras se réactivent et Sonic s’arrête.
SONIC: Oh non!
Mais d’autres avions en papier de verre arrivent et détruisent les caméras. Ils en profitent pour monter au sommet de la base. Sonic entend un bruit.
SONIC :C’est un moteur d’avion…Un moteur que je connais !
Tails est à l’extérieur dans le Tornado, Sonic, Cream et Chesse sortent de la base par le toit et montent dans l’avion.
CREAM :Les petits avions, c’est toi qui les as envoyés Tails ?
TAILS :Oui, accrochez-vous, je vous ramène chez Chris.
Chris et son grand-père ayant vu toute la scène, rentrent également.

TAILS :Content de te connaître Chris, moi c’est Tails le renard.
CREAM :Je m’appelle Cream et voici mon ami Chesse. Merci de nous avoir aidé Chris.
GRAND-PERE :Tu sais que tu es un bricoleur de génie, Tails ?
TAILS :Mais au fait Sonic, Si Cream, Chesse, toi et moi on a atterri dans ce monde quand le générateur a explosé, les autres ont peut-être subi le même sort.
SONIC :Oui mais alors ça veut dire qu’on retrouvera…
S, T et C : L’infâme Robotnik ! !
Plus loin, sur une île déserte, la base de Eggman a été projetée avec tous ses robots.
EGGMAN :J’ai été projeté dans ce monde par mon précieux générateur de chaos. Aucune importance, j’établirai mon empire dans ce monde voilà tout ! Ha ! Ha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagos.skyblog.com/
Imago
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 28
Mot aux membres : : Pressez-vous de rire de tout de peur d'être obliger d'en pleurer.
Date d'inscription : 03/02/2005

MessageSujet: Re: Script de Sonic X   Jeu 21 Avr - 18:45

Chapitre 17: Robotnik Contre-attaque

EGGMAN :Station Square sera la première pierre de mon empire. Quel robot vais-je bien pouvoir utiliser ?
Decoe lui donne le paquet de cartes, Eggman hésite et met son paquet dans sa Card machine.
EGGMAN : Laissons faire la machine.
La machine se met à tourner désignant un robot énorme avec des bras se lançant comme des missiles.
EGGMAN :Rotoroïd ? Oui, c’est parfait !
Plus loin, dans les égouts, Knuckles et Amy ont atterri dans le monde des humains.
KNUCKLES :Tout ça, c’est de la faute de Sonic !
AMY :Non, c’est à cause du générateur de Robotnik, pas de Sonic.
KNUCKLES :Moi, je te dis que si Sonic ne s’en était pas mêlé, cela ne serait jamais arrivé.
AMY :Comment tu peux dire une chose pareille !
KNUCKLES :Sonic fonce et réfléchi ensuite, vrai ou faux ?
AMY :Je ne veux plus parler avec toi.
KNUCKLES :Et bien, séparons-nous.
AMY :Mais, tu ne vas pas partir sans moi !
KNUCKLES :Si ! Puisque j’ai l’air de t’énerver.
AMY :Quel caractère de cochon ! Attend moi !
Ils restent ensemble. Mais au-dessus, Eggman passe à l’action et grâce à son robot, il détruit les voitures et les maisons les plus proches sans faire de victimes. Chez Chris :
CHRIS :Tails, Où est Sonic ?
CREAM :Parti faire un tour, il s’ennuie.

CHRIS :Mais il se passe des choses terribles en ville !
En ville la police tente de détruire le robot qui sème la pagaille.
EGGMAN :Je ris ! Des piqûres d’insectes ! Qui est votre chef ?
POLICIER :Le chef de la police.
EGGMAN :Dites-lui que je veux lui parler.
Tails passe au-dessus et voit le docteur Eggman.
TAILS :Il faut que je trouve Sonic.
Sonic est en fait en montagne. Pendant ce temps, dans les égouts…
AMY :On ne peut pas s’arrêter une minute ?
KNUCKLES :Tu as insisté pour me suivre, alors marche !
AMY :Tu crois qu’on pourra revenir d’où on vient ?
KNUCKLES :Bien sûr qu’on rentrera chez nous ! Petite sotte !Fais-moi confiance ! Je trouverai un moyen. Je dois retourner dur mon île !
Soudain, un bruit retentit. Knuckles et Amy se précipitent et reviennent sur la chaussée grâce à une plaque d’égout. Ils voient Rotoroïd occupé à détruire un immeuble.
EGGMAN :Rejoins-moi sur le toit du bâtiment Rotoroïd.
ROTOROÏD : A vos ordres docteur.
Le chef de la police est arrivé.
EGGMAN :A tous les habitants de cette cité : mon nom est Robotnik. Cette ville sera la première d’un empire où je régnerai en maître. HA ! HA ! Que cette ville se rende à moi ou sinon…
CHEF :Ou sinon quoi ? Qu’est ce que vous ferez ?
EGGMAN :Voilà un petit avant goût.
Le robot envoie un missile sur l’immeuble d’en face qui explose.
EGGMAN :Alors, cette ville est à moi, oui ou non ?
CHEF :Ca ne dépend pas de moi, c’est au maire d’en décider.
EGGMAN :Dans ce cas, allez me chercher le maire !
Pendant ce temps, Chris et Tails s’envolent è bord du Tornado.
Le maire arrive.
EGGMAN :J’attends votre réponse.
MAIRE :Ce sont des méthodes terroristes ! Je ne céderai pas à votre chantage docteur Robotnik !
Eggman détruit donc un autre immeuble.
EGGMAN :Je vous écoute, cette ville est à moi, oui ou non ?
MAIRE :Je ne peux pas en décider, il faudrait poser la question à notre président.
EGGMAN :rrr… Rotoroïd, réduit les tous en bouillie.
TAILS :Fini de jouer, Robotnik !
Tails vient d’arriver dans son avion.
EGGMAN :Rotoroïd, débarrasse-moi de ce maudit renard !

Tails évite tous les missiles envoyés par le robot. Un coup finit par détruire l’hélice. Tails active ses réacteurs et change la configuration de l’avion pour voler sans hélice.
TAILS :Cela devrait compenser.
En bas de l’immeuble :
AMY :Tu as vu, c’est Tails ! Il faut lui donner un coup de main !
Knuckles :il est hors de question que je me mêle de ça.
AMY :Tu es vraiment trop bête !
Amy court dans le bâtiment. Knuckles la suit. Amy utilise l’ascenseur et Knuckles, l’escalier.
Sonic, revient de sa promenade et aperçoit sur un écran le docteur Eggman. Il se rend en ville. En haut de l’immeuble, Amy vient de sortir son marteau, elle court vers le robot avant que Knuckles ne l’arrête. Amy frappe le robot qui ne sent rien. Celui-ci l’attrape.
KNUCKLES :Relâche Amy !
EGGMAN :Reste où tu es Knuckles ! Fais un pas de plus et…
AMY :Au secours !
KNUCKLES :C’est d’une lâcheté ça !
EGGMAN :C’est elle qui a déclenché les hostilités, elle a voulu cabosser mon beau robot tout neuf.
Sonic finit par arriver, Chris lui donne un anneau au vol. Ce qui a pour effet de déclencher le spin Jump en continu. Le robot lâche Amy pour s’occuper de Sonic.
SONIC :A nous deux, Robotnik !
Sonic évite tous les missiles et s’écrase sur la tête du robot le détruisant. Eggman, noircit par l’explosion enrage.
SONIC :Alors docteur, on broie du noir ?
EGGMAN :Tu as gagné mais j’aurais ma revanche.
Il s’envola vers sa base. Amy court vers Sonic et le serre dans ses bras.
AMY :Sonic, C’est si bon de te revoir !
SONIC :Doucement, sil te plaît !
AMY :Après l’explosion, j’ai cru que je t’avais perdu pour toujours !
SONIC :T’as fini de m’étrangler ?
TAILS :Sonic attrape !
Tails tend une échelle de corde, Sonic et Amy l’attrapent.
SONIC :Knuckles viens !
KNUCKLES :Je suis désolé mais c’est là que nos chemins se séparent.
AMY :Knuckles, non !
Il saute de l’immeuble.
KNUCKLES :Chacun sa route.
AMY :Il nous a quittés. Pourquoi Sonic ?
SONIC :Tu le connais. C’est un solitaire pur et dur.

Chapitre 18: A la recherche de la chaos Emerald

Chez Chris, Sonic, Tails, Amy, Cream, grand-père et Chris discutent :
CHRIS :Je n’ai pas compris le rôle des émeraudes du chaos dans votre arrivée. Sont-elles si mauvaises ?
TAILS :Les émeraudes ne sont ni bonnes ni mauvaises. C’est l’usage qu’on en fait qui est bon ou mauvais. Si on possède les sept émeraudes, on contrôle le temps et l’espace.
CREAM :Donc, si on parvient à les trouver, on pourra rentrer chez nous.
TAILS :Sauf si les émeraudes sont toujours dans notre monde.
GRAND-PERE : C’est un joli rêve mais il a volé en éclat en même temps que les sept émeraudes.
SONIC :Les émeraudes n’ont pas été détruites. Mais après l’explosion, elles se sont dispersées à travers le monde. On pourrait les retrouver.

Sur un chantier de construction règne un calme absolue à part la pelleteuse qui creuse. Rien ne laisse croire que l’émeraude se trouve ici mais elle y est bien. La pelleteuse touche l’émeraude, son système électrique devient incontrôlable et le contrôleur en est expulsé. Peu après, la machine s’arrête.
CHEF du chantier :Que s’est t-il passé ?
CONTROLEUR :Je ne comprend pas ! C’est comme si elle était devenue folle !
Dans la maison de Chris, Cream et Chesse lisent devant la télévision allumée.
Les informations passent et les journalistes parlent de l’émeraude et des pannes électriques qu’elle a déclenché.
CREAM :Vite ! Il faut qu’on prévienne Sonic !
Sonic se met en route.
De son côté, le docteur Eggman a vu les informations et s’apprête à choisir un robot pour l’accompagner.
EGGMAN :Les cartes !
ROBOT :Voilà docteur. Soigneusement mélangées.
Eggman réfléchit son paquet de cartes à la main.
EGGMAN :Tous ont leurs qualités. Je suis hésitant.
Il place à nouveau toutes les cartes dans la machine et elle s’arrête sur un oiseau métallique violet géant.
EGGMAN :Excellent choix ! Allez me le chercher !
Robotnik et sa création s’envolent, ils sont repérés par les militaires qui surveillent. Ils expédient cinq missiles. Eggman les aperçoit.
EGGMAN :Epervier de fer ! Occupe-toi de ces missiles !
Le robot effectue un piqué et remonte en chandelle laissant les missiles s’écraser sur l’eau.
EGGMAN :Cela me gâche tout mon plaisir ! Un simple petit plongeon dans la mer et ils sont déjà tous hors-jeu ! Et on s’étonne que je sois de mauvaise humeur après !
Tails et Amy, à bord du Tornado, sont partis pour le chantier et ont informé Sonic de l’endroit où il se trouve. Sonic court vers cette destination suivi par le Tornado. Eggman passe à proximité du hérisson, il l’aperçoit.
EGGMAN :Epervier de fer ! On s’occupera de l’émeraude du chaos plus tard. Pour l’instant, débarrasse-moi de Sonic !
Le robot pique sur Sonic et l’envoie dans les airs et le frappe à plusieurs reprises sans le laisser tomber.
SONIC : Il me prend pour un ballon !
Le Tornado fonce vers Sonic et Amy a un anneau en main qu’elle lance vers Sonic.
AMY :Sonic ! Attrape-le !
SONIC :Du gâteau !
Mais l’anneau tombe avant que Sonic n’aie pu l’attraper.
SONIC: Oh non!
AMY: C’est ma faute, je l’ai lancé trop tôt ! Tu croies qu’on pourra le récupérer ?
TAILS :Pas évident mais on va essayer.
L’avion descend à la recherche de l’anneau.
Plus loin, sur le chantier, Robotnik est arriver et creuse pour trouver l’émeraude, il la déterre mais Chris l’attrape avant que le docteur n’aie pu la toucher. Chris venait de voir de sa classe, le Tornado et avait donné un prétexte à son nouvel instituteur : Mr.Steward pour sortir.
Mr.Steward, qui est en fait un agent envoyé par le gouvernement pour surveiller Chris et les animaux-mutants qu’il héberge. Autrement dit, Sonic et ses amis. Après le départ de Chris, il demanda à ses élèves de continuer l’exercice qu’ils étaient entrain de faire et il est sorti également pour surveiller Chris, dans l’espoir de voir les mutants.

CHRIS :Donc, c’est à cela que ressemble une émeraude du chaos.
Le docteur Robotnik lui pris des mains et s’apprête à monter dans sa machine volante.
CHRIS :Rendez-la-moi !
EGGMAN :Jamais ! C’est mon émeraude ! Viens la reprendre si tu peux, espèce de petit avorton !
Il décolle mais Chris s’accroche à la partie inférieure de la machine et il s’envole également.

Tails a retrouvé l’anneau et le lance à Sonic qui l’attrape.
SONIC : O.K
Exécutant son attaque spin jump, il traverse le robot du bec au croupion. L’épervier de fer explose. Sonic remarque la machine de Eggman et Cris qui s’y cramponne.
SONIC :Chris ! J’arrive !

Dans la machine, Chris remonte et tente d’arracher l’émeraude à Robotnik. Chris glisse et s’accroche aux moustaches du docteur. Celui-ci le repousse et Chris tombe dans le vide.
EGGMAN :S’attaquer à mes moustaches ! Quelle outrecuidance ! Ah ! Où est mon émeraude ?!
Chris tombe, l’émeraude à la main.
En bas, Mr.Steward, dans sa voiture voit Chris qui tombe. Il active un bouton près du volant et les sièges arrières de gonflent pour amortir la chute de Chris.
Mais avant que Chris ne touche les sièges, Sonic l’attrape et le ramène chez lui.
MR.STEWARD: Ouf! Bon, j’ai du travail. Direction l’école.

Dans le grenier de la maison, Tails a installé l’émeraude. Il est en compagnie de Sonic, Cream, Chesse, Amy, Chris et son grand-père.
TAILS : En voilà déjà une. Plus que six à trouver.
GRAND-PERE : Mais, on ne peut pas laisser cette pierre ici. Elle déréglerait tous les systèmes électriques de la maison.
TAILS : Si ce n’est que ça, je les désensibiliserai.
GRAND-PERE : Ah oui, j’oubliais, tu es un petit génie.
CHRIS : Sonic. Je te demande pardon. J’ai agi sans réfléchir.
SONIC : C’est plutôt une chance. Tu nous as sauvé la mise. Tu as été fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagos.skyblog.com/
Imago
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 28
Mot aux membres : : Pressez-vous de rire de tout de peur d'être obliger d'en pleurer.
Date d'inscription : 03/02/2005

MessageSujet: Re: Script de Sonic X   Jeu 21 Avr - 18:46

Chapitre 19: Sonic vs. Knuckles

Dans Station Square, Knuckles est assis et silencieux. Soudain, le docteur Robotnik arrive à pied, Knuckles se lève.
KNUCKLES: Robotnik ! Vous êtes venu pour me narguer, c’est ça ?
Robotnik se met à jouer au malheureux.
EGGMAN: Nooon ! Il faut que tu le saches: les émeraudes du chaos ont été projetées dans ce monde, on pourrait rentrer chez nous si on s’en servait pour recréer une onde de chaos.
KNUCKLES : Sonic aurait tout déclenché ?
EGGMAN :Lorsque qu’il est arrivé, j’allais désactiver le générateur de chaos, j’avais compris mes erreurs et je n’aspirais plus qu’a vire en paix !
Il sourit derrière ses moustaches puis continue de parler en sanglotant.
EGGMAN : Malheureusement, Sonic n’a pas voulu me croire lorsque je luis ai dit et il m’a volé l’émeraude du chaos ! Il l’a volé pour lui ! Pourtant, je suis sûr qu’il ne cherche pas les émeraudes pour pouvoir rentrer ! Il se sent très bien dans ce monde ! Du moment qu’il peut s’amuser, il s’en moque !
KNUCKLES : C’est tout lui !
EGGMAN :Pourtant il sait bien que toi, tu dois rentrer, que tu es le gardien de l’île flottante et que sans toi n’importe qui pourrais s’y introduire et tout saccager. C’est une étrange façon de te prouver son amitié, non ?
KNUCKLES : Ce n’est pas mon ami ! Un ami, c’est quelqu'un qui vous aide lorsque vous en avez besoin ! Vous êtes sûr qu’on pourrait rentrer si on avait les sept émeraudes ?
EGGMAN :J’en suis certain, c’est la seule façon de réintégrer notre monde d’origine.
KNUCKLES : Dans ce cas, je réglerai ça avec Sonic !
Robotnik rit dans sa barbe, son coup avait réussi.
Dans le laboratoire du grand-père de Chris au dernier étage de la maison…
CHRIS : Quand on regarde cette émeraude, on a l’impression qu’elle est tout à fait ordinaire.
TAILS : Mais celle là a des pouvoirs étonnants.
Quelqu'un frappe à la porte.
UNE FEMME : Mr.Sandike, rien ne m’empêchera de faire le ménage aujourd’hui !
CHRIS : C’est Ella ! Tails, cache-toi !
TAILS :Mais où ?
Tails saute sur un coussin et ne bouge plus pour faire semblant d’être une peluche. Une femme rentre dans la pièce suivie d’un aspirateur. C’est une grosse femme brune, aux allures de ménagère. Elle porte une robe bleue ornée d’un tablier blanc. Elle remarque Tails.
ELLA :Oh qu’il est mignon ! C’est une nouvelle peluche ?
CHRIS :Oui, c’est papa qui me l’a envoyé.
Tails commence à bouger les yeux, Ella le regarde d’un air étonné. Chris se dépêche de prendre le renard dans ses bras.
CHRIS :Bon, je vais aller jouer dehors !
GRAND-PERE :Moi aussi ! A plus tard !
Dans le jardin, Chris et son Grand-père courent avec Tails son le dos de Chris. Sonic est allongé sur le balcon au-dessus d’eux.
CHRIS : On a de la chance qu’elle ne se doute de rien !
GRAND-PERE : Oui, elle a pris Tails pour un ours.
Sonic dit à mi-voix.
SONIC :Ce qui est insultant pour un renard.
Chris se cogne à un homme grand et droit, habillé comme un domestique, il s’appelle Edouard.
EDOUARD :Où est-ce que tu courrais comme ça, Chris ?
CHRIS : Nulle part, je faisais la course avec grand-père…et j’ai gagné.
Edouard se plante devant le grand-père et dit en fronçant les sourcils :
EDOUARD :Ce n’est plus de votre âge de courir, surtout après avoir passé une nuit entière à travailler.
GRAND-PERE : Euh…Si vous croyez que j’ai le temps, mon cher Edouard, j’ai un travail très important à fini…
Le domestique prend un air menaçant.
EDOUARD : Le dimanche, on se repose. J’ai des ordres à se sujet. Je dois vous éviter tout surmenage.
Il pousse le grand-père vers sa chambre.
GRAND-PERE : C’est quand même un monde ! J’ai le droit de travailler si je veux !
EDOUARD :Non ! Non ! Non ! Ordre de votre fils, on se repose.
GRAND-PERE : Je ne suis pas fatigué !
Amy court vers Chris et le percute, ce qui la fait tomber.
AMY: Aïe, Aïe…
CHRIS : Amy ! Tu tombes très mal ! Je t’avais dit de rester dans la chambre.
AMY : Mais il fallait que je te voie d’urgence ! On vient de découvrir une seconde émeraude !
Dans le salon, les information disent qu’à Silver Valley, un pic d’énergie a été enregistré et que peu après, tous les appareils sont tombés en panne.
TAILS : C’est à cause d’une émeraude, pas de doute.
Ils sortent pour se rendre à Silver Valley, juste avant, Amy va demander à Sonic :
AMY : Sonic, tu es au courant pour Silver Valley ?
SONIC : Hum ?
AMY : J’ai vu des images à la télé. C’est l’endroit idéal pour un pique-nique.
SONIC: Silver Valley? Je connais. C’est vrai que c’est joli.
AMY : Oh, tu y es déjà allé ? Ca ne fait rien, tu peux y retourner avec nous.
SONIC : Non, ça ne me dit rien.
AMY : Tu n’es qu’un égoïste ! Tant pis, on ira sans ce rabat-joie.
CHRIS : Mais Edouard a consigné grand-père dans sa chambre et sans lui, on a personne pour nous y emmener en voiture.
TAILS : dis donc, il drôlement sévère Edouard. Mais il y a peut-être un moyen.
Les trois amis prennent le train, dans le train tout le monde a les yeux fixés sur Chris.
UNE FILLE : Ce qu’il est mignon avec ses deux grosses peluches !
UNE MERE : J’achèterais bien les mêmes à ma fille.
A voix basse…
CHRIS : C’est la honte ! Tout le monde nous regarde !
TAILS : Mais ça marche, les gens n’y voient que du feu.
CHRIS : Si tu parles, cela ne va durer.
Une petite fille saisit l’oreille d’Amy et la tire vers elle en criant :
FILLE : Maman, je peux avoir la même ? Hein ? Dis !
Amy a mal et pense :
AMY : Personne ne m’a jamais tiré les oreilles ! Pas même Sonic !
Elle donne un coup de pied à sa gauche et fait voltiger la fille à l’autre bout du wagon. Personne ne l’a vue.
AMY : Ce n’était pas très gentil mais ça soulage.
De son côté, Sonic bronze au soleil quand un robot messager de Robotnik se pose et sort un écran de sa sacoche.
BOKKUN : J’ai un message pour toi.
La tête de Knuckles apparaît dans l’écran et il déclare :
KNUCKLES : Sonic, je ne supporte plus ton égoïsme ! Tu ne respectes rien ! Tu ne penses qu’à t’amuser alors je vais en finir avec toi ! Je t’attend à Silver Valley, Knuckles.
La voix de Robotnik retentit :
EGGMAN : Attention, ce message s’autodétruira dans les cinq secondes suivant sa diffusion.
Le message explose et Bokkun s’envole en riant. Sonic est noir de suie.
SONIC : Je suis dans une colère noire !
A Silver Valley, entre deux montagnes, Tails et ses amis sont entrain de pique-niquer.
AMY : C’est dommage que Sonic ne soit pas là. Il rate quelque chose.
TAILS :Seulement le pique-nique, il n’y a pas de trace d’une émeraude ici. Mais bon, puisque qu’on est là, autant profiter du calme de la montagne.
Un robot pelleteuse sort soudain de terre et attrape Chris, Amy et Tails. Puis, il ouvre sa vitre qui se trouve sur tout le milieu de son corps pour y laisser tomber ses victimes et referme le cockpit. Le Dr.Eggman arrive dans son Floating Egg.
CHRIS : C’était vous ! Vos avez diffusé une fausse information !
EGGMAN : Non, j’ai provoqué cette panne générale et les journalistes en ont déduit ce qu’ils voulaient. Je suis pour la liberté de la presse, moi.
TAILS : Et comme les humains, on a cru tout ce qu’on disait à la télé.
AMY : Ce n’est jamais que du verre. On le casse et on est libre.
Elle tente de casser le verre, en vain.
EGGMAN : Pourquoi partir ? Ici, vous serez aux premières loges pour assister à la défaite de Sonic.
AMY : Mais Sonic n’est pas ici !
EGGMAN : Il viendra. Croyez-moi.
En haut de la montagne, Knuckles attend que Sonic arrive.
KNUCKLES : Que fait t-il ? Refuserait t-il mon défi, ce lâche ?
Sonic arrive, une fleur à la main.
KNUCKLES : En retard, comme toujours.
SONIC : Allons. Détends-toi un peu mon grand ! Profite un peu de la vie. Prends le temps de respirer les fleurs de champs. Curieuses odeurs. C’est vrai quoi ! Il n’y a pas que le devoir dans la vie, il y a aussi les petits plaisirs.
KNUCKLES : Tu as fini ton numéro ?
SONIC : Je te l’ai toujours dit l’ami, ton problème, c’est que tu prend toujours tout trop au sérieux.
KNUCKLES : Je ne suis pas ton ami ! Je t’interdis d’utiliser ce mot ! Ton insouciance me révolte et j’ai décidé d’en finir avec toi !
SONIC :Alors tu tiens vraiment à ce qu’on se batte ? Désolé mais ça ne me dit rien du tout !
KNUCKLES : Dans ce cas, rends-moi donc l’émeraude du chaos ! Voleur !
SONIC : Comment ? Tu as encore perdu une de tes pierres ?
Knuckles commence à s’énerver et se met en garde. Sonic jette sa fleur et un rude combat commence. Knuckles commence par donner un coup de poing puissant que Sonic évite sans difficulté.
Knuckles continue mais ses coups sont tous esquivés par Sonic. Ils approchent d’une cascade et d’une montagne, Sonic court sur le flan de la montagne et Knuckles l’escalade rapidement à l’aide ses poings.
Sonic monte ensuite en haut d’un arbre. Il pense que Knuckles n’arrivera pas à l’attraper.
Mais Knuckles déracine l’arbre et le lance. Sonic tombe et manque d’être écrasé par l’arbre. Knuckles défonce tous les arbres de la montagne pour être sûr avoir Sonic. Ce dernier riposte par une attaque Spin Jump que Knuckles repousse. Malgré cela tous deux roulent et tombent dans la mare près de la cascade.
SONIC :Au secours ! Je me noie !
L’eau n’est en faite profonde que de quelques centimètres.
SONIC :Ben quoi ? Tout le monde peut se tromper !
Il saute à droite de la rive. Knuckles est à gauche.
KNUCKLES :Il est temps d’en finir !
De leur côté, Eggman, Chris, Amy et Tails regardent la scène.
EGGMAN : Oui ! Vas-y Knuckles ! Règle son compte à ce hérisson !
AMY :Tu as entendu Chris ? C’est Eggman qui a monté Knuckles contre Sonic !
TAILS : J’ai réussi.
Tails avait dévissé les vis à l’intérieur du robot.
TAILS :J’ai toujours un tournevis sur moi. Maintenant il fait trouver quel est le fil à déconnecter.
AMY : Laisse-moi faire. Il y a plus rapide.
Elle sort son marteau et tape sur la machine de commande. Le centre du robot explose brisant une partie le la vitre insuffisante pour sortir.
Sonic voit l’explosion au loin et aperçoit Robotnik.
SONIC : Robotnik !
Il n’a pas le temps d’esquiver le coup que Knuckles lui donne mais il descend tout de même aider ses amis.
EGGMAN : Sales petits vandales ! Ma machine !
Knuckles poursuit Sonic.
KNUCKLES : Viens te battre si tu es un hérisson !
SONIC : Il y a des fois où il m’énerve.
EGGMAN : Un robot tout neuf ! Vous ne respectez rien ! Vous me l’avez cassé !
Sonic arrive au pas de course.
EGGMAN: Debout Pelleteusator. Rayon R !
Sonic évite le rayon. Puis, Knuckles détruit une des tourelles de tir.
KNUCKLES : C’est à moi de m’occuper de Sonic !
EGGMAN : Quoi ? Cela fait une heure que tu te bats et tu n’a pas été fichu d’en venir à bout ! Autant que je m’en charge tout seul !
Il fait décoller son robot et le pose de l’autre côté d’un lac entouré de terre.
EGGMAN : Je tiens tes trois amis en otages et je n’hésiterai pas à les exécuter. Si tu veux les revoir, apporte-moi l’émeraude du chaos.
KNUCKLES : Quel menteur ! Il disait qu’il désirait mener une vie tranquille et retirée.
SONIC :Et t’a cru un bobard pareil ?
KNUCKLES : Cette grosse baderne s’est moquée de moi !
SONIC : Désolé mais ça m’en a tout l’air !
EGGMAN :Tu vois Sonic. Maintenant, je connais ton point faible. Tu es incapable de franchir ce lac pour sauver tes amis parce que tu as une peur bleue de l’eau. Ton problème, c’est que tu ne sais pas nager.
SONIC : Oui mais un problème, ça se contourne !
Il contourne le lac et fait tomber le robot.
SONIC : Tout va bien.
Amy se jette dans les bras de Sonic.
AMY :Sonic, J’étais sûre qu’on pouvait conter sur toi pour nous sauver !
TAILS :Attention, il a encore quelques circuits qui fonctionnent.
Le robot se relève et envoie une grande quantité de missiles.
KNUCKLES : Il commence à m’échauffer sérieusement !
Knuckles attaque le robot d’un grand coup de point sur la tête qui le détruit. Mais cela crée une tornade, Sonic retient Knuckles emporté par la tornade qui s’apaise rapidement.
Amy court à la rencontre de Sonic.
AMY : J’étais si inquiète pour toi !
SONIC : Pourquoi ? Ce n’était qu’une petite bourrasque de rien.
Knuckles fait un signe de la main et s’en va mais Amy le rattrape.
AMY :Tu aurais voulu remercier Sonic mais tu ne l’as pas fait à cause de ce qui s’est passé entre vous. En plus ton amour propre en a pris un coup parce que tu t’es fait avoir comme un bleu par Robotnik.
KNUCKLES :Pas du tout !
Amy fait un grand sourire et Knuckles se retournant voit Sonic et Tails lui adresser un signe de la main amical fait un sourire à son tour. Puis, après avoir dit en revoir à ses amis, il repart en solitaire qu’il est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagos.skyblog.com/
Imago
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 28
Mot aux membres : : Pressez-vous de rire de tout de peur d'être obliger d'en pleurer.
Date d'inscription : 03/02/2005

MessageSujet: Re: Script de Sonic X   Jeu 21 Avr - 18:47

Chapitre 20 : Le maître d’école

Sonic et ses amis sont rentrés à la maison. Chris est entrain de manger son petit déjeuner quand le téléphone sonne. Edouard va répondre, c’est le père de Chris.
EDOUARD : Entendu, je lui transmettrai le message.
Il raccroche et se tourne vers Chris.
EDOUARD : J’ai une nouvelle qui va te faire plaisir, Chris. Tes parents rentrent aujourd’hui, ils seront là aux alentours de quatre heures.
Ella se trouve dans la pièce, Chris se tourne vers elle.
CHRIS : C’est vrai, je vais enfin voir papa et maman ?
ELLA : Tu es content, n’est-ce pas ?
CHRIS : Cela fait des mois que j’attends cela ! Ahh…Oh zut…
EDOUARD : Que se passe t-il ? Y aurait t-il un problème ?
CHRIS : Non, non, j’ai fini Ella.
ELLA : Mais tu n’as rien mangé, Chris.
CHRIS : Je me rattraperai ce soir.
Il sort de la salle à manger en courant et monte les marches qui mènent au laboratoire de Chuck, le grand-père de Chris.
Là, Sonic, Tails et Amy sont entrain de manger.
CHRIS : Mes parents s’affoleraient s’ils savaient que je vous héberge. Il vaut mieux qu’ils ne se doutent de rien.
TAILS : Ne t’en fais pas, on se cachera.
CHRIS : Ce n’est que pour quelques jours, mes parents ne restent jamais longtemps. Ils sont très pris par leur travail.
CHUCK : Chris, tu as vu l’heure ? !
Chris regarde le réveil qui se trouve à coté de lui.
CHRIS : Ahh ! ! Huit heures passées ! ! Ahh ! !
Il descend l’escalier si rapidement qu’il glisse et tombe rudement sur le dos.
Chris part pour l’école.
TAILS : Le papa de Chris, c’est votre fils. N’est-ce pas, Chuck ?
CHUCK : En effet.
TAILS : Qu’est qu’il fait ?
CHUCK : Il dirige une des plus grosses entreprises de ce pays.
AMY : Et sa maman, qu’est qu’elle fait ?
CHUCK : C’est une actrice.
TAILS : Ils voyagent beaucoup à cause de leur travail et du coup, Chris ne les voit pas souvent.
CHUCK : C’est la vie.
AMY : Mais c’est triste pour lui.
Pendant ce temps, le docteur s’ennuie dans sa base construite sur une île déserte. Il se trouve en compagnie de ses deux robots : Decoe et Becoe.





EGGMAN : Voilà des jours que je suis là à ne rien faire. Il est grand temps que je passe à l’action ! J’ai bien réfléchi ! Pour conquérir ce monde, je dois inspirer autant la crainte que le respect et si j’appends aux enfants à mes respecter dès leur plus jeune âge, leurs parents aussi devront me
respecter ! Les cartes !
DECOE : Voilà, docteur.
Decoe lui tend le plateau où se trouve le jeu de cartes.
EGGMAN : J’ai le choix. Il me faut un maître robot.
Robotnik choisit une carte qui représente un robot noir coiffé d’un bonnet universitaire et possédant un petit bâton de maître d’école. Il se nomme Intellectus.
Il fait décoller son robot en direction de l’école de Chris. Le robot atterrit, il entre soudain dans la classe de Chris. Cette dernière semble endormie et ennuyée. Mr.Steward somnole sur son bureau.
INTELLECTUS : Je vois qu’on a grand besoin de moi.
Les élèves se retournent vers lui.
INTELLECTUS : Cette classe m’a l’air sérieusement endormie.
MR.STEWARD : Euh, oui, je peux savoir qui vous êtes ?
INTELLECTUS : Je suis Intellectus, le maître robot !
MR.STEWARD : Un maître robot ?
INTELLECTUS : Je suis chargé d’assurer les cours à ces enfants, monsieur.
MR.STEWARD : Et moi ?
INTELLECTUS : Vous, vous sortez.
MR.STEWARD : Je sors ?
Intellectus prend l’instituteur de sa puissante main et le jette hors de la classe sans ménagement.
MR.STEWARD : Je ne vais pas me laisser remplacer comme ça ! Je vais aller me plaindre au directeur de l’école !
Mr.Steward entre dans le bureau du directeur, celui-ci est assis à son bureau et boit un thé.
MR.STEWARD : Rendez-vous compte, monsieur, que une machine a osé me mettre à la porte de ma propre salle de classe ! Reconnaissez que c’est inadmissible.
L’instituteur et le directeur regardent à la porte et aperçoivent que le robot est très apprécié des enfants.
INTELLECTUS : Apprendre doit toujours être un plaisir. Tout est plus facile quand on le fait dans la joie.
CHRIS : C’est vrai qu’avec vous, j’ai tout compris.
Les autres élèves sont également du même avis, surtout les deux meilleurs amis de Chris : Francès, une fille aux cheveux roux court et Dany, un garçon aux cheveux noirs toujours habillé de vert ou de bleu.
DIRECTEUR : Voilà une classe qui fait plaisir à voir. Vous devriez étudier les méthodes de cette machine.
Le directeur s’en va et Mr.Steward continue à regarder par la vitre qui se trouve sur la porte de la classe d’un air rageur.
MR.STEWARD : Tout cela ne me dit rie de bon, je vais prévenir les services secrets.

L’instituteur utilise sa montre pour communiquer avec les services secrets, un agent lui répond.
AGENT : Un robot dans une salle de classe. Et vous voulez que l’on rassemble toutes les forces dont l’armée dispose pour le détruire ?
MR.STEWARD : Oui.
AGENT : Vous vous fichez de moi !
Il raccroche violemment.
MR.STEWARD : Cet imbécile n’a pas l’air de se rendre compte. Tant pis, je préviens la police.
Il appelle la police, un policier lui répond.
POLICIER : Quoi, un robot dans une école qui garde des enfants en otage ! J’arrive tout de suite, attendez-moi devant l’école.
Mr.Steward attend devant l’école. Au bout d’un long moment, le policier arrive, un hamburger à la main.
MR.STEWARD : Dépêchez-vous ! Il faut sauver ces enfants !
Le policier le suit sans se presser. Ils arrivent devant la salle de classe.
MR.STEWARD : C’est ici ! Soyez prudent ! Il est peut-être armé !
Il ouvre violemment la porte, personne ne se trouve dans la classe.
MR.STEWARD : Mais bien sûr ! C’est l’heure de l’éducation physique ! Ils sont sur le terrain de sport.
Sur le terrain de sport, Intellectus donne son programme.
INTELLECTUS : Programme du jour pour le cours d’éducation physique : base-ball.
Les élèves applaudissent à cette phrase et commencent le cours dans la joie.
Mr.Steward arrive près du terrain avec le policier, les enfants ne l’ont pas vu.
MR.STEWARD : Regardez ! C’est lui ! Le truc en ferraille, là bas ! C’est lui qui menace les enfants ! Arrêtez-le !
Voyant Intellectus qui montre à Chris comment bien lancer une balle avec un grand sourire, le policier dit :
POLICIER : Il n’a pas l’air bien méchant votre preneur d’otage. Et il sait y faire avec les enfants. Il n’y a vraiment pas de raison que je l’arrête.
Mr.Steward prend le hamburger de la main du policier.
MR.STEWARD : Vous croyez que c’est vraiment le moment de manger ? !
Le policier sort son bâton et crie :
POLICIER : Vous osez voler un officier de police ! Je vous arrête ! Rendez-moi mon burger ! Rendez-le-moi !
Sur l’île du docteur Robotnik, ce dernier s’inquiète.
EGGMAN : Je vais vérifier par satellite si Intellectus a réussi à inculquer le respect à ses jeunes élèves. Cela fait trois heures qu’il y travaille.
Le docteur Robotnik aperçoit par satellite le travail de son robot.
DECOE : Il doit être content, il a réussi sa mission.
BECOE : Maintenant tous les enfants le respectent.
EGGMAN : Ce n’est pas lui qu’ils doivent respecter ! MAIS MOI !
A la maison, un hélicoptère vient d’atterrir. Les parents de Chris sortent de l’hélicoptère. Ella et Edouard sont là pour les accueillir.
Ils leur souhaitent la bienvenue. Chuck sort de la maison.
CHUCK : Nelson ! Linsey !
NELSON : Papa, bonjour.
LINSEY : Chuck, vous avez l’air en forme. C’est toujours un plaisir de vous retrouver.
CHUCK : C’est un plaisir rare de vous voir tous les deux à la maison.
NELSON : Pas si rare que cela, voyons.
La mère de Chris est une femme top model, cheveux blonds, mince et souvent vêtue de rouge. Elle est actrice.
Le père de Chris a de court cheveux bruns, une grande taille et est toujours habillé du beau costume de sa haute fonction dans la société.
Tails et Amy ont vu les parents de Chris du haut de la fenêtre du laboratoire.
Sur le terrain de sport, Bokkun vient de se poser, il apporte un message de Robotnik pour Intellectus.
BOKKUN : Intellectus ?
INTELLECTUS : Oui, c’est moi.
BOKKUN : J’ai un message du docteur Robotnik.
INTELLECTUS : Je t’écoute.
Bokkun prend la voix du docteur Robotnik et crie :
BOKKUN : A quoi tu joues ? Misérable tas de boulons !
INTELLECTUS : Qu’est-ce que je patron me reproche ?
BOKKUN : Aurais-tu oublié que ta mission c’était d’appendre à ces enfant à craindre et respecter le grand Robotnik ?
INTELLECTUS : Oh, c’est vrai. J’avais oublié.
Bokkun reprend sa voix normale.
BOKKUN : Et ça t’amuse ?
INTELLECTUS : J’ai découvert une chose importante.
BOKKUN : Et c’est quoi ?
INTELLECTUS : Que pour se faire respecter des élèves, il faut s’en faire
aimer. Le patron devrait appliquer cette recette , je la lui conseille.
Bokkun entre alors dans une vive colère.
BOKKUN : Non seulement, tu as sciemment ignoré tes ordres mais en plus tu oses critiquer le patron ! Tu es cuit mon vieux !
Francès s’approche des deux robots suivie par les autres élèves.
FRANCES : Vous avez un problème, monsieur Intellectus ?
INTELLECTUS : Je n’ai pas peur du docteur Robotnik et s’il débarque dans cette école, je protégerai mes élèves, c’est mon devoir de professeur.
FRANCES : Je ne sais pas de quoi l est question mais ce que vous avez dit est si noble !
CHRIS : Je le pense aussi.
INTELLECTUS : Les enfants, je vous aime !
BOKKUN : Oh, un robot qui aime. C’est une idée révoltante, il y a de quoi vous soulevez z cœur ! J’en ai la nausée.
Dans le laboratoire du docteur Robotnik, ce n’est pas la joie. Toutes les paroles d’Intellectus ont été transmises par satellite.
DECOE : Il a pété un boulon.
BECOE : Un circuit a grillé.
EGGMAN : ET MOI, JE SUIS FOU DE RAGE !
A l’école, la cloche sonne, Bokkun est parti.
INTELLECTUS : Ce sera tout pour aujourd’hui.
CHRIS : Je dois me dépêcher de rentrer chez moi.
FRANCES : Pourquoi tu es si pressé ?
CHRIS : Mes parents sont là pour quelques jours et cela n’arrive pas souvent.
Soudain, le Floating Egg arrive au beau milieu du terrain de sport.
EGGMAN : Intellectus !
Intellectus est soudain effrayé !
INTELLECTUS : Ahh ! ! Docteur Robotnik ! Que me voulez-vous ?
EGGMAN : Tu n’as pas tenu compte de mes ordres et tu as dit ouvertement que tu te fichais de moi ! Je vais te démonter la tête !
INTELLECTUS : Dé..Dé..dé Démonter la tête ! Oh non, pas ma tête !
Il se précipite sur Chris.
INTELLECTUS : Chris ! Empêche-le !
CHRIS : Quoi ? Vous aviez dit que vous n’aviez pas peur de Robotnik et que vous nous protégeriez de lui s’il débarquait dans notre école !
INTELLECTUS : Ah bon ? Tu es sûr que j’ai dit ça ?
FRANCES : On est tous témoins !
INTELLECTUS : Bon d’accord, je l’ai dit. Et ce qui est dit est dit.
EGGMAN : HA ! HA ! HA !
CHRIS : Qu’est-ce que vous trouvez de comique à ça ?
EGGMAN : Faut t-il que vous soyez jeunes et naïf pour croire ce que l’un de vous professeur vous dit ? Je vous garde tous en retenue ! Je vous relâcherais que lorsque vous aurez appris à me respecter !
CHRIS : Non, pas ça !
DANY : C’est injuste !
EGGMAN : Intellectus, dis-leur de s’asseoir et de sortir leurs cahiers ou je te démonte la tête !
Intellectus brille alors d’un regard mauvais.
INTELLECTUS : A vos ordres !
CHRIS : Je ne reste pas en retenue ! Je rentre à la maison.
Il s’en va mais Intellectus le retient de son bras.
INTELLECTUS : Pas si vite, jeune homme, le docteur a dit que tout le monde devait rester donc tu restes comme les autres !
A la maison de Chris, tout le monde s’inquiète, le père et la mère de Chris sont dans le salon accompagnés de Chuck.
CHUCK : Cela ne lui ressemble pas de traîner en route.
LINSEY : Il a dû lui arriver quelque chose.
NELSON : Non, s’il avait eu un accident, mon service de sécurité m’aurait prévenu.
LINSEY : C’est vrai. Mais que veux-tu ? Un mère ne peut pas s’empêcher de s’inquiéter pour son enfant.
Dans la cuisine, Edouard et Ella parlent aussi au sujet de Chris.
ELLA : S’il tarde encore, mon repas sera trop cuit.
EDOUARD : Je devrais peut-être aller le chercher à l’école.
ELLA : Monsieur et madame Sandike ont toujours insisté pour que leur fils se débrouille tout seul pour faire le trajet de la maison jusqu'à l’école.
Dans le salon, Nelson se lève soudain.
NELSON : Tant pis ! Je vais le chercher !
LINSEY : Nelson, reste là, nous devons lui faire confiance.
NELSON : Oui, c’est vrai. Heureusement que tu es là sinon j’aurais tendance à un peu trop le couver. Il doit apprendre à se débrouiller !
Dehors, Tails, Sonic et Amy sont également inquiets.
TAILS : Ils sont inquiets, moi aussi. Pas toi, Sonic ?
AMY : Tu devrais peut-être aller voir.
Sonic s’éloigne à toute vitesse sans un mot.
A l’école, le docteur Robotnik a installé les élèves sur des bancs avec leurs cahiers.
INTELLECTUS : Exercice pratique. Faire un portrait réussi et flatteur du docteur Robotnik. Dessiner vous oblige à bien observer votre modèle et plus vous observerez le docteur Robotnik, plus vous ressentirez du respect pour lui.
Le docteur prend la pose. Les enfants s’ennuient.
Soudain, Sonic arrive à toute vitesse et dépasse Robotnik.
FRANCES : C’est quoi, cette tornade ?
EGGMAN : Finalement je pense que cette pose est mieux.
INTELLECTUS : Docteur Robotnik ! L’heure de la pose est terminée ! Vous ne croyez pas ?
Sonic s’arrête.
SONIC : La leçon de dessin est terminée, Robotnik.
EGGMAN : Intellectus !
INTELLECTUS : Oui chef !
EGGMAN : Débarrasse-moi de Sonic !
FRANCES et DANY : Sonic ?
INTELLECTUS : A vos ordres ! Il est temps que je me serve de ce que j’ai dans la tête !
Il ouvre sa tête et cinq missiles autoguidés en sortent, ils se dirigent droit sur Sonic.
Sonic les évites et utilise Tornado Jump pour les renvoyer sur leur expéditeur.
EGGMAN : Petite vermine, je t’écraserai !
SONIC : Essaie pour voir.
EGGMAN : Cela dit, je reconnais que tu t’es bien battu, cela mérite une récompense. Une belle médaille.
Robotnik sort une médaille à son effigie.
SONIC : Non merci, cela me donnerait des cauchemars.
EGGMAN : Tant pis, je la donnerai aux enfants.
CHRIS : Moi non plus, j’en veux pas.
FRANCES : Moi non plus.
EGGMAN : Dans ce cas, je la garde pour moi.
Met la médaille sur lui et s’envole dans son Floating Egg.
EGGMAN : En revoir.
FRANCES : Quel vilain bonhomme !
CHRIS : Si c’est comme cela qu’il espère gagner notre respect…
SONIC : Tu ferais mieux de rentrer chez toi, Chris. Il y a des gens qui t’attendent.
CHRIS : Mes parents !
Sonic et Chris courent en direction de la maison.
DANY : Trop cool, ce Sonic.
FRANCES : Et quelle allure !
Plus loin, Mr.Steward a toujours le hamburger dans la main et est entrain de la manger.
MR.STEWARD : Grâce à ce satané robot, j’ai compris qu’un instituteur avait un rôle important à jouer auprès de ses jeunes élèves.
Le policier apparaît derrière lui.
POLICIER : Alors il est bon, mon hamburger ?
L’instituteur commence à courir, le policier le poursuit.
POLICIER : Sale voleur ! Je vais t’envoyer en prison, moi ! Voler un représentant de l’ordre dans l’exercice de ses fonctions, cela te coûter cher !
Pendant ce temps, Chris est enfin rentré chez lui.
CHRIS : Papa ! Maman !
Ses parents se précipitent vers lui et le serrent dans leurs bras. Son père lui dit en riant :
NELSON : On t’attendait plus tôt. Tu as traîné avec tes petits camarades en sortant de l’école, avoue.
CHRIS : Euh…Oui, j’étais avec Dany et les autres.
NELSON : Je sais qu’on peut te faire confiance, je n’étais pas inquiet. Moi aussi, je faisais les quatre cents coups avec mes copain quand j’avais ton âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagos.skyblog.com/
Imago
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 28
Mot aux membres : : Pressez-vous de rire de tout de peur d'être obliger d'en pleurer.
Date d'inscription : 03/02/2005

MessageSujet: Re: Script de Sonic X   Jeu 21 Avr - 18:48

LINSEY : Et oui.
Dans la sale à manger, Chris prend son dîner avec ses parents, Chuck, Ella et Edouard.
CHUCK : Oui, vous riez maintenant mais vous n’en meniez pas large tout à l’heure. Vous étiez prêts à mobiliser l’armée pour le retrouver. Pas vrai, Edouard ?
EDOUARD : Oui, monsieur avait téléphoné au président.
CHRIS : HEIN ?
ELLA : Et madame avait contacté la télévision pour qu’on diffuse le signalement de Chris.
LINSEY : Oh, tout ça devait rester entre nous Ella.
Chuck éclate de rire et tout le monde l’imite.
Tails, Amy sont dehors et regarde par la fenêtre, Sonic est sur le toit.
TAILS : Tout le monde a l’air heureux.
AMY : Ils forment une famille très unie.
TAILS : Tu ne viens pas, Sonic ? Tu ne veux pas les voir ?
Sonic ne répond pas. Il reste sur le toit à contempler les étoiles.
SONIC : Chris a de la chance d’avoir ses parents. Voici un bonheur qui me sera à tout jamais refusé.

Chapitre 21 : Fête à la maison


Le père de Chris a dû repartir mais sa mère est toujours à la maison.
Cream, Chesse et Chris sont dans la chambre de ce dernier.
CHRIS :Tu as compris Cream ? Tu ne dois pas quitter la chambre.
CREAM :Entendu.
CHESSE :Chao !
Chris sort de la pièce, Cream va sur le balcon.
CREAM :C’est triste d’être enfermée alors qu’il fait si beau dehors.
Tout à coup, elle pousse un petit cri de surprise et descend dans la prairie.
Dans le laboratoire, Sonic fait la sieste et Amy et Tails regardent par la fenêtre.
AMY :Mais que fait Cream dehors ?
Cream est entrain de cueillir des fleurs.
TAILS : On dirait qu’elle cherche quelque chose.
AMY : Non, elle ne cherche rien du tout. Elle cueille des fleurs.
Tails se tait. Il ne se rappelle que trop du temps où il voyait Cream cueillir des fleurs pour en faire des couronnes de fleurs.
TAILS : Sa maman lui manque.
AMY : Même si elle essaye de ne pas le montrer, c’est dur pour elle d’être séparée de sa maman. Elle est si jeune.
Sonic, qui ne dormait pas, ouvre un œil et se souvient qu’il avait vu une vallée recouverte de très belles fleurs. Il part aussitôt en chercher.
Dans la salle à manger, la mère de Chris, qui vient de rentrer, a préparé des plats mais malheureusement, l’actrice qu’elle est n’est pas très bonne en cuisine. Chris regarde les plats brûlés ou ratés.
LINSEY :A cause de mon travail, je suis souvent absente. Mais quand je suis là, je suis une maman gâteau.
Chris s’efforce de sourire. Ella rentre soudain dans la cuisine.
ELLA : C’est incroyable ! Madame dans la cuisine !
LINSEY : Oh, ça m’a fait plaisir. Dis-moi, Chris, si on organisait une fête. On pourrait inviter ton oncle, décorer la maison, cela serait une bonne occasion de tous nous réunir.
Chris s’anime soudain.
CHRIS :Oui ! Je serais très content de revoir mon oncle ! Je suis à cent pour cent pour ton idée, maman !
LINSEY : Enfin, j’ai réussi a t’arracher un sourire ! Rien ne fait plus plaisir que de voir mon fils heureux !
ELLA : Si vous comptez donner une fête, je vais tout de suite nettoyer tout ! Et cela ne va pas être de la tarte !
Cream et Chesse étaient cachés derrière la porte.
CREAM : Une fête ! Youpi ! J’adore les fêtes !
Cream remonte dans la chambre et commence une couronne de fleurs.
CREAM : Je n’ai pas assez de fleurs pour ma couronne. Viens Chesse.
Elle descend et aperçoit la mère de Chris qui décore la maison avec des guirlandes.
CREAM : J’aimerais bien décorer la maison, moi aussi.
De son coté, Chris vient de finir l’école. Mr.Steward vient vers lui pour lui dire :
MR.STEWARD : Dis-moi, tu es bien Christopher Sandike, tu es le fils de Nelson Sandike, le patron de Starship Software, la plus grande entreprise dans le secteur informatique ? Et ta mère est bien la célèbre actrice Luncifer ?
CHRIS : Oui, monsieur. Pourquoi ?
MR.STEWARD : Parce que, je suis un fervent admirateur de ta mère, je ne rate jamais aucun de ses films.
CHRIS : Elle sera contente de l’apprendre.
MR.STEWARD : Comme je suis nouveau, j’ai encore du mal a mettre un nom sur tous les visages. Or, j’estime qu’il est important pour un instituteur de bien connaître tous ses élèves. Je vais donc rendre visite à tous vos parents et j’ai l’intention de commencer par aller faire un petit tour chez toi, Chris. Dis à tes parents que je passerai vers quatre heures.
Chris est troublé mais ne le montre pas. Il rentre chez lui, sa mère et son grand-père l’attendent.
CHRIS : Maman, Mr.Steward a dit qu’il passera à quatre heures. Il a vu tous tes films, il dit que tu es son actrice préférée.
MERE : C’est vrai ? Il a dit ça ! Je ne dois pas le décevoir. Quelle robe vais-je bien pouvoir mettre ?
CHUCK : Il va finir par y avoir toute la ville à cette soirée.
Il est habillé d’un costard et d’une cravate. Chris s’approche de lui et lui parle tout bas.
CHRIS : Est-ce que tu sais où je peux trouver Sonic et les autres ? Il faut que je leur dise de se cacher pour que nos invités ne les voient pas.
CHUCK : Amy et Tails sont dans mon laboratoire mais je ne rappelle pas avoir vu Sonic avec eux.
Il se retourne et regarde le salon d’un air effaré. Cream et Chesse sont entrain de décorer le salon avec des guirlandes de fleurs. La mère de Chris ne les a pas vus mais demande :
MERE : Mais que se passe t-il ?
Chris et son grand-père font de grands signes de main pour cacher le salon.
MERE : Que veulent dire tous ces gestes ?
CHRIS : Grand-père et moi, on fait un peu de gym. Tu devrais monter te changer car rappelle-toi que Mr.Steward va arriver.
MERE : Mais, j’ai tout mon temps, je dois finir les décorations du salon.
Chris et son grand-père agitent encore plus leurs bras.
CHRIS : Oui mais nous aussi, on veut te voir dans ta jolie robe.
CHUCK : Oui, on veut vous voir dans votre jolie robe.
MERE : Bon, si ça peut vous faire plaisir, je monte me changer.
Elle monte l’escalier et Chris se précipite dans le salon, cachant Cream et Chesse derrière le canapé juste avant que Ella n’entre dans la pièce.
ELLA : Tiens, une couronne de fleurs, Mme Sandike ne manque pas d’imagination. Quoique, ça a un coté petite fille.
Elle sort et Chris parle à voix basse.
CHRIS : Tu n’es pas raisonnable.
CREAM : Mais ta maman donne une fête et je voulais l’aider à décorer la maison pour les invités.
EDOUARD : Vous faites partie des nouveaux amis de Chris ?
Edouard était entré et regardait au-dessus du canapé.
CHRIS : Alors vous saviez ? Vous étiez au courant pour Cream et les autres ? Et vous n’avez rien dit ? Mais alors, ça signifie qu’ils ne vous font pas peur et que vous voulez les protéger, vous aussi.
EDOUARD : En effet.
Pendant qu’ils parlaient, Cream et Chesse sont partis.
De son coté, Ella est entrain de cuisiner quand la mère de Chris l’appelle :
MERE : Ella !
ELLA : OUI ?
MERE : Je ne trouve pas ma robe rouge.
ELLA : Elle n’est pas dans l’armoire ?
MERE : Laquelle ?
ELLA : Je monte.
Peu après qu’elle soit partie, Cream et Chesse pénètrent dans la cuisine.
CREAM : Du gâteau au chocolat ! De la glace ! Et même de la pizza !
Par mégarde, elle appuie sur le bouton du robot de cuisine ouvert, ce qui envoie le contenu aux quatre coins de la cuisine. Ella arrive peu après.
ELLA : AHH ! !
Chris, attiré par le bruit, court vers la cuisine et arrête le robot.
CHRIS : Est-ce que ça va ?
ELLA : Nooon ! Tous mes petits plats sont fichus.
Dans la chambre de la mère de Chris, celle-ci répond à un coup de téléphone.
MERE : C’est le premier rôle ! Mais…c’est très ennuyeux, je donne une fête chez moi ce soir. On ne peut pas remettre le départ à demain ? Comment ? Ils veulent tourner demain et ils ont prévu une conférence de presse ce soir à l’hôtel ? D’accord, j’arrive. J’y serais dans deux heures.
Cream et Chesse sont derrière la porte et ont tout entendu.
MERE : Pardon Chris. C’est toujours la même chose, chaque fois que je crois avoir un peu de temps avec toi, non. Pourtant, je voudrais tant être une mère digne de ce nom. Tu me manqueras tellement !
Elle sanglotait en disant cela, Cream sentait les larmes lui monter aux yeux.
Sonic a enfin trouver Peace Park.
SONIC : Ah ! C’est là !
Chris part chercher Cream et Chesse, Ella le cherche mais ne le trouve pas. Elle va dans la cour où la mère de Chris s’apprête à partir en voiture. Edouard hisse les bagages dans le coffre.
ELLA : Je l’ai cherché partout mais je n’ai pas réussi à le trouver. Je suis désolée.
MERE : Cela ne fait rien. Vous direz à Chris que j’ai dû m’absenter et vous m’excuserez auprès de mes invités.
Elle se tourne vers Edouard.
MERE : Edouard, je vous confie la maison.
EDOUARD : J’essayerai d’être digne de votre confiance.
Elle démarre et s’en va.
Chris part avertir son grand-père, Tails et Amy que Cream et Chesse sont introuvables.
CHUCK : On va t’aider à les chercher car si ton instituteur les voit, on est
cuit ! Prêts à nous aider ?
TAILS et AMY : Oui, grand-père.
Mr.Steward se trouve dans sa voiture, un émetteur à la main. Peu après, il arrive devant la maison de Chris. Il sonne à la porte, un bouquet de roses en main. Edouard vient lui ouvrir.
MR.STEWARD : Bonjour, je suis l’instituteur du jeune Chris.
EDOUARD : Mr.Steward ? Oui, nous attendions votre visite.
Chris se précipite à la porte.
CHRIS : Bonjour Mr.Steward !
MR.STEWARD : Re-bonjour Chris.
Ils entrent et s’installent dans le salon. Mr.Steward remarque les guirlande en fleurs de Cream.
ELLA : Mme.Sandike a un penchant pour l’art naïf en matière de décoration d’intérieur.
MR.STEWARD : Je vois. Je trouve cela charmant, toutes ces guirlandes en fleurs.
ELLA : Je sais que vous êtes venu spécialement pour rencontrer madame Sandike mais on avait besoin d’elle sur un tournage et elle a du partir.
CHRIS : Quoi ? Encore ?
MR.STEWARD : Je me réjouissais de pouvoir la rencontrer et bien sûr je suis déçu qu’elle soit absente. Mais puisqu’elle n’est pas là, ceci est pour vous.
Il lui tend le bouquet, Ella le prend.
ELLA : Pour moi ? Merci, je suis très touchée ! Je vais préparer le thé.
Soudain, un bruit de poterie cassée retentit.
Tails et Amy sont cachés dans le placard du salon.
ELLA : Qu’est ce que c’était ce bruit ?
Elle se met à chercher près de la fenêtre et découvre l’origine du bruit, dans le jardin, c’est le grand-père qui est tombé avec un pot de fleurs à la main qu’il a cassé.
CHUCK : Ce n’est rien. Une chute, je cherchais quelque chose dans l’herbe et j’ai trébuché.
ELLA : Mr.Sandike, on n’a pas idée de faire des peurs pareilles aux gens ! Même l’instituteur de Chris a sursauté !
CHUCK : Il faut que je le voie ! Il est arrivé ?
Il grimpe dans la maison par la fenêtre.
ELLA : Vous auriez au moins pu passer par la porte !
CHUCK : Je ne peux pas le faire attendre !
Chris aperçoit les pieds de Cream sous le rideau du salon.
CHRIS : Ahh !
ELLA : Pourquoi tu cries comme ça, Chris ?
CHRIS : Euh…Pour rien !
Sonic apparaît à la fenêtre derrière les rideaux, Cream est la seule à le voir, il porte à la main un gros bouquet des fleurs qu’il a cueilli à Peace Park. Il fait signe à Cream de le rejoindre dans le jardin.
Cream écarte les rideaux et arrive dans le salon où tout le monde la regarde avec surprise, Chris se tape sur la tête.
CREAM : Ca, c’est gentil ! Sonic est allé cueillir un énorme bouquet de fleur pour moi !
Ella, l’attrape par le col de sa robe et la regarde d’un air effaré.
CREAM : Mais qu’est que vous faites ? Je n’ai rien fait !
ELLA : Je rêve ! C’est une lapine ! Une lapine qui a une poupée et qui parle !
GRAND-PERE : Parce que quelqu'un l’entendu parler ?
EDOUARD : Vous avez trop d’imagination Ella.
Mr.Steward fait mine de n’avoir rien vu et se retourne vers un tableau accroché au mur.
MR.STEWARD :Etonnant, ce tableau est vraiment fascinant.
Chris arrache Cream et Chesse des mains de Ella.
CHRIS : Oui, c’est la poupée que papa m’a offerte, pardon de l’avoir laissée dans le salon.
ELLA : C’est quand même incroyable d’offrir une poupée à un petit garçon.
Soudain, la porte du salon s’ouvre et l’oncle de Chris entre. Mais cet homme n’est autre que le chef de la P.I.R mais habillé en tenue de week-end, t-shirt vert avec dessus, la marque : Speed.
CHEF : Salut tout le monde ! Voilà le plus beau !
CHRIS : Tonton ! Je te présente mon maître : Mr.Steward.
Mr.Steward vient serrer la main de l’oncle de Chris.
MR.STEWARD :Bonjour, comme Chris vient de vous le dire, je suis son instituteur.
CHEF : Bonjour, vous pouvez m’appeler Mac 5.
CHUCK : Alors maintenant c’est Mac 5, c’est une nouveauté.
MR.STEWARD : Comment ça, une nouveauté ?
CHRIS : On a eu Gi l’éclair, Speedy Gonzalès, la bombe humaine, Fisa-Fisa et pur finir Fangio. Mon oncle adore se trouver de nouveaux surnoms.
CHEF : Oui et ma dernière trouvaille en date c’est Mac 5.
Il éclate de rire et Mr.Steward fait la mine de celui qui n’a pas compris.
CHEF : Je croyais qu’il y avait une fête ici, est-ce que je suis arrivé trop tôt ?
ELLA : Non, vous arrivez trop tard.
CHEF : Alors ça Ella, ça m’étonnerais, je suis toujours en avance sur ce que je fais, j’arrive trop vite, je pars trop vite enfin bref, je fais tout trop vite de toute façon ! Et oui ! J’ai besoin que ça aille vite moi ! Je ris vite, je pleure vite, je tombe amoureux vite, je me sépare vite, je mange vite, je digère vite. Enfin vite et mal, et je parle tellement vite que personne ne peut en placer une avec moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagos.skyblog.com/
Imago
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 28
Mot aux membres : : Pressez-vous de rire de tout de peur d'être obliger d'en pleurer.
Date d'inscription : 03/02/2005

MessageSujet: Re: Script de Sonic X   Jeu 21 Avr - 18:48

Il éclate de rire à nouveau et en une seconde, il devient sérieux :
CHEF : Pourtant, l’autre jour, je suis tombé sur plus rapide que moi ! Je n’avais jamais vu ça, il a franchit le mur du son, ce gars, c’était une vraie tornade bleue !
MR.STEWARD : Bleu, vous dites ? Comment était-t-il ?
CHEF : Ben il était tout bleu avec plein de piquants, des gants blancs et…
Sonic apparaît soudain à la fenêtre et fait un signe de main à l’oncle de Chris, mais seul l’oncle peut le voir car il est le seul face aux rideaux ouverts.
CHEF : Le voilà !
En un quart de seconde, Sonic saute de l’arbre et les autres regardent derrière eux mais ne voient rien.
CHEF : Vous l’avez vu ? Vous aussi vous l’avez vu ?
Mr.Steward se retourne vers son tableau.
MR.STEWARD : Ce tableau est vraiment fascinant.
CHUCK : Vous avez vu quelque chose Edouard ?
EDOUARD : A part des feuilles, il n’y a rien sur cet arbre.
Ils se doutaient bien que Sonic s’y trouvait mais ils ne voulaient pas que leurs invités ne les voient.
CHEF : Mais il était là !
Il se tourne vers Chris mais celui-ci répond qu’il n’a rien vu. L’oncle se frotte les yeux.
CHEF : J’ai compris ! Vous vous fichez tous de moi, c’est ça ? C’est vraiment pas malin parce que je me vexe vite !
ELLA : Dites-moi, ce que vous avez vu, ce ne serait pas un drôle d’animal qui parle ?
CHEF : Alors vous l’admettez vous aussi ? Si on est deux à l’avoir vu, c’est qu’il existe. Les conclusions aussi, je les tire vite.
Chris tente de changer de sujet.
CHRIS : Tu sais, tonton, maman était revenue mais elle a à nouveau été appelée sur un tournage, elle ne dit jamais non quand on l’appelle, Mr.Steward est l’un de ses admirateurs. Il espérait la voir mais elle l’a planté là
lui aussi. Son travail passe avant tout.
CHEF : C’est une actrice, sa vie, c’est le cinéma !
Cream entre alors dans une vive colère, elle saute des bras de Chris et se tourne vers lui.
CHRIS :Tu es méchant ! Pourquoi tu dis que ta maman ne t’aime pas ? Elle pleurait quand elle est partie !
CHESSE : Elle pleurait !
CREAM : Elle pleurait parce qu’elle devait te quitter et toi tu dis
du mal d’elle ! Tu es un méchant ! Je te déteste !
Elle sort de la pièce à vive allure en pleurant suivie de son chao. Tout le monde se regarde en silence.
EDOUARD : Avouez. Je vous ai étonné n’est-ce pas ? Je ne dis pas que je suis un grand artiste mais j’ai un petit talent caché : Je suis ventriloque à mes heures.
Mr.Steward se retourne vers le tableau.
MR.STEWARD : Je le redis, ce tableau est fascinant.
Tails et Amy débarquent dans la pièces et en ressortent par l’autre coté.
TAILS : Cream !
AMY : Attends-nous !
ELLA : D’autres hallucinations…
Elle semblait sur le point de s’évanouir mais le grand-père la prend solidement par le bras.
CHUCK : Ella, si vous m’accordiez cette danse ?
Sans attendre sa réponse, le grand-père commence à danser avec Ella, puis Chris se dirige vers son oncle.
CHRIS : Tonton, tu fais vraiment tout plus vite que les autres ?
CHEF : Mais bien sûr, Je comprends tout très vite mais j’oublie tout encore plus vite.
Et ils éclatent de rire. Mr.Steward est toujours devant le tableau.
MR.STEWARD :Je ne me lasse pas d’admirer cette toile.
Il se dirige vers Chris et annonce d’un ton déçu :
MR.STEWARD : Chris, tu ne m’en voudras pas de ne pas rester à la fête. Je reviendrai vous voir lorsque ta mère sera de retour.
CHRIS : Je suis désolé que vous l’ayez manquée.
Mr.Steward s’en va. Peu après, ‘oncle de Chris part également dans sa voiture de course.
CHEF : A bientôt. Et vous embrasserez ma p’tite sœur pour moi !
Il démarre…trop vite, mais fait un magnifique dérapage pour sortir du jardin.
Chris, Ella, Edouard et le grand-père se réunissent dans le salon. Ella s’assoit, elle est pâle.
ELLA : Des hallucinations ! Je deviens gâteuse avant l’âge.
Edouard parle à voix basse à ses deux compagnons.
EDOUARD : Elle fait peine à voir, nous devrions peut-être la mettre dans la confidence, elle ne nous trahirait pas.
CHUCK : Oui, je suis sûr qu’elle saura garder notre petit secret.
Chris s’approche d’Ella.
CHRIS : Ella, je te l’ai caché mais il faut que tu saches.
Et il lui raconte toute l’histoire.
ELLA : Vous auriez pu me le dire plutôt.
Dans la soirée, Ella et Cream préparent le repas ensemble, Sonic et Chris les observent.
ELLA : J’espère que vous pourrez retourner très vite dans le monde d’où vous venez.
CREAM : Quand on aura réunit toutes les émeraudes, on pourra partir.
ELLA : A ton âge, on ne devrait pas être séparé de sa maman, c’est trop triste.
Cream est émue.
CREAM : Mais je ne suis pas seule, je suis entourée de tous mes amis et vous êtes si gentille madame Ella.
ELLA : Pas madame Ella, Ella tout court.
CREAM :Ella. Tout court.
De l’autre coté de la porte, Sonic et Chris ont tout entendu.
SONIC : Cream a l’air de bien s’entendre avec Ella.
Chris monte dans sa chambre, Sonic le suit. Chris est abattu sur son lit.
SONIC : Pourquoi tu fais cette tête ?
CHRIS : C’est parce que j’ai honte d’avoir dit de vilaines choses sur ma mère devant Cream. Je sais que je la reverrai bientôt alors que Cream est peut-être séparée de sa maman pour toujours.
SONIC : Non, Cream n’est pas si rancunière.
Cream arrive en courant dans la pièce avec en main, une couronne de fleurs qu’elle dépose sur la tête de Chris.
CHRIS : Merci Cream.
CREAM : Tiens, c’est pour te remercier de nous accueillir chez toi. Sonic m’a rapporté tellement de fleurs que j’ai pu faire d’autres couronnes, je vais aller offrir celle-là à Ella tout de suite !
Elle sort gaiement.
SONIC : Alors là tu peux être fière, Cream n’offre pas facilement ses couronnes de fleurs. Elle les réserve pour les gens qu’elle aime, uniquement.
CHRIS : Et toi Sonic, tu as eu droit à une couronne.
SONIC : A deux.
LA soirée se passe de façon grandiose et Ella prévoit même d’aller faire un tour à la côte émeraude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagos.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Script de Sonic X   

Revenir en haut Aller en bas
 
Script de Sonic X
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» NabazParis : le script des lapins de Paris
» script creation fichier rss avec nouveau mail
» Script météo Zscripts en panne ?
» [En cours] Exécuter un script php par webcron aléatoirement toutes les demi-heures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Staggering Sword : La Renaissance :: 3C :: Cadenas-
Sauter vers: